Stewart Grant, compositeur, chef d’orchestre et hautboïste, est né à Fort William en Ontario, mais il a passé son enfance à Montréal, où il a reçu sa formation musicale à la Faculté de musique de l’Université McGill et au Conservatoire de musique du Québec, méritant un Premier Prix de hautbois dans la classe de Melvin Berman. Il a aussi poursuivi des études à Tanglewood et à Aspen et a fait parti de l’Orchestre national des jeunes du Canada, où il a été l'élève de Ray Still de l’Orchestre symphonique de Chicago. Alors qu’il était toujours étudiant à l’Université McGill, M. Grant a mis sur pied et dirigé un orchestre de chambre qui comprenait des étudiants et de McGill et du Conservatoire de musique du Québec. Ses études terminées, il est devenu membre de faculté à ces deux écoles et a commencé sa carrière de hautboïste, jouant avec l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre de Radio Canada et Les Grands Ballets Canadiens.

En 1972, M. Grant est devenu membre de l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, dont il a fait parti pendant deux saisons avant de prendre la décision de poursuivre une carrière de compositeur et de chef d’orchestre. Il s'est installé alors à Toronto, où il a joué avec la Compagnie d'Opéra Canadienne, le Ballet National du Canada, l’Orchestre philharmonique de Hamilton et le Saint Andrew’s Consort, tout en suivant des cours privés de composition et d'arrangement de jazz avec Gordon Delamont.

En 1978, M. Grant a été nommé Directeur musical de l’Orchestre symphonique de Lethbridge, en Alberta.  Pendant les seize années qui ont suivi, il a établi cet ensemble comme l’un des meilleurs orchestres semi‑professionnels au Canada, créant Musaeus comme ensemble de chambre en résidence, fondant le Southern Alberta Chamber Orchestra et prolongeant la saison de sept concerts à un total approximatif de soixante concerts annuels à caractère varié. Ses années à Lethbridge lui ont permis aussi de se perfectionner comme compositeur lors d'une situation idéale où la composition faisait partie de ses activités régulières dans la communauté. En plus, il s'est présenté comme chef invité auprès d’autres orchestres au Canada et aux États-unis, tout en poursuivant sa carrière de hautboïste et de pédagogue, notamment par de nombreux concerts et émissions comme membre de Musaeus en Alberta, et lors de tournées qui l'ont conduit jusqu'en Union-soviétique. En 1988, en reconnaissance de ses réalisations à Lethbridge, il a gagné le Prix Heinz Unger décerné aux chefs d’orchestre en pleine carrière. 

Depuis son retour au Québec en 1995, M. Grant a composé des œuvres pour une variété d'artistes et organisations réputés, dont l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Laval, Les Jeunesses Musicales du Canada, l'Ensemble Musica Nova, l'Orchestre de chambre Appassionata, le  Chœur  de chambre canadien, le Concours international de quatuors à cordes de Banff, Le Quatuor Claudel, le pianiste Paul Stewart, les violonistes Martin Beaver et Andrew Wan, le quatuor de saxophones Saxart, et les quintettes à vent Ayorama et Estria. Il s'est également présenté comme chef invité et a joué comme hautboïste avec une variété d'orchestres symphoniques, à la Faculté de musique de l’Université McGill et lors de la série de musique de chambre de l'Orchestre du Centre national des Arts au Musée des beaux arts du Canada. Comme membre du duo Jaï, qu'il a formé en collaboration avec son épouse, la violoncelliste Joanne Grant, il a présenté de nombreux concerts et a réalisé un disque compact avec l'organiste Patrick Wedd.


Directeur artistique de la Sinfonia de l'Ouest, il a été de 1999 à 2017 directeur artistique de l'Orchestre symphonique des jeunes du West Island, avec qui il a réalisé trois disques compacts et s'est présenté en tournée en France, en Italie, en Autriche, en République Czech, en Suisse et dans l'ouest du Canada. Depuis 2009, il est directeur musical de l’Orchestre de chambre Lakeshore.

Au fil des années, il a écrit des compositions pour des organismes tels que les orchestres symphoniques d’Edmonton et de Régina, l’Orchestre philharmonique de Hamilton, la Saskatoon Sinfonietta, The Foothills Brass et The Thirteen Strings of Ottawa, ainsi que pour des artistes tels que les pianistes Charles Foreman et Glen Montgomery, l’organiste Dom André Laberge et la célèbre contralto Maureen Forrester. Ses œuvres ont été interprétées aussi par des artistes et ensembles réputés tels que l'Orchestre symphonique de Vancouver, l'Orchestre de chambre du Manitoba, l'Orchestre symphonique de Saskatoon - dont il a été « Compositeur de la saison » en 1995-96 - I Musici de Montréal, Les Violons du Roy, l'Orchestre national des jeunes, The Aeolian Winds, le pianiste Stéphane Lemelin et le corniste James Sommerville, corniste solo de l'Orchestre symphonique de Boston. Sa musique a été entendue dans tout le Canada sur les réseaux CBC et SRC et, en concert, en Europe, aux États-unis, en Inde et en Amérique du sud. Ses œuvres sont distribuées par le Centre de musique canadienne et par l'éditeur américain Theodore Presser.

En 2010, Stewart Grant s’est vu décerner le Prix de musique de l’Association des orchestres de jeunes du Québec en reconnaissance de son « dévouement auprès des jeunes musiciens de l’AOJQ », et en 2012, le député fédéral de Lac-Saint-Louis, Francis Scarpaleggia, lui a présenté la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

En 2001 fut réalisé le documentaire de télévision Rêveries. Basé sur les Sam Black Sketches de Stewart Grant, ce film explore le processus créatif selon les perspectives du compositeur et du peintre Sam Black, dont les tableaux ont inspiré l’œuvre. Il se termine par une représentation complète de l'œuvre par l'Orchestre symphonique d'Edmonton. 

Biographie - Stewart Grant

Stewart Grant 

Composer, conductor, oboist


Media